Les questions d’entretien en Private Equity sont-elles trop complexes ?

Le Private Equity est connu pour être un secteur de la finance extrêmement exigeant. Bien souvent les fonds d’investissement limitent leurs recrutements aux écoles de commerces parisiennes et aux meilleures écoles d’ingénieurs. Les fonds décident également de ne considérer que les candidatures émanant de profils expérimentés. Ces derniers sont souvent passés par plusieurs années de banque d’investissement, de cabinets de transaction services ou de conseils en stratégie.

Et comme si cela ne suffisait pas, ces candidats triés sur le volet doivent se soumettre à un long processus de recrutement. Les entretiens se déroulent en plusieurs étapes et poussent les candidats dans leurs retranchements. Les questions d’entretien en Private Equity sont techniques et complexes. On y trouve des questions de “fit”, de finance d’entreprise, de valorisation, de comptabilité et même de market sizing.

Si les sujets de lettre d’intérêt, de pacte d’associé, d’intégration fiscale et de catch up sur carried interest ne sont presque jamais abordées en école de commerce, il s’agit bien de sujets centraux pour les investisseurs dans le non-coté. Cette différence flagrante entre le niveau attendu en entretien et celui atteint en fin de master en finance conduit nombre de candidats au doute ou pire à la désillusion. 

D’autres candidats, conscients que leur réussite en entretien ne peut passer que par le travail par une préparation intensive, bachotent les livres théoriques de finance d’entreprise et multiplient les recherchent pour combler les failles d’un programme de finance généraliste que ne peut s’adapter aux spécificités du Private Equity. Pourtant si la théorie constitue une base indispensable, elle ne suffit souvent pas à se démarquer. Les cas excels et les questions propres au marchés du capital investissement ne sont souvent pas non plus abordés dans ces manuels de finance.

Quelle solution pour réussir les entretiens en Private Equity ?

Face à cette problématique de nombreux candidats jugent les questions d’entretien trop complexes. Certains s’autocensurent, considérant que le Private Equity n’est réservé qu’à une poignée de privilégiés ou de chanceux. La réalité est pourtant différente. Face à tout processus de sélection une préparation assidue et surtout adaptée s’impose.
Dans ce contexte et dans le but de permettre au plus grand nombre d’accéder à une formation adaptée au Private Equity, certains organismes se mobilisent. C’est le cas d’Invest Prep qui propose une formation en Private Equity pour aider les étudiants et jeunes diplômés à rejoindre un fonds d’investissement. Ils abordent les conseils, techniques, astuces et questions d’entretien des investisseurs en Private Equity. Leur formation composée d’exercices excels et de modules explicatifs est disponible sur le site : investprep.fr